alter-nativ Brésil

Tél: 09 70 40 88 78
(prix d´un appel local en France)

Pantanal

C´est un secret, ne le dites à personne mais le meilleur endroit de toute l´Amérique du Sud pour observer et photographier la faune n´est pas l´Amazonie mais le Pantanal situé au Centre-Ouest du Brésil, le long de la frontière bolivienne. Les animaux y foisonnent : capivaras, caïmans, jaguars, aras bleus, perroquets, toucans, loutres géantes, jabirus, etc.

 

Immense plaine envahie six mois sur douze (de novembre à avril) par les crues du fleuve Paraguay et de ses affluents, le Pantanal est un sanctuaire écologique unique au monde. A l´époque des « hautes eaux », des bancs entiers de poissons remontent les rivières à la recherche d´eaux calmes pour pondre leurs oeufs en toute sécurité. Quand vient la décrue, beaucoup restent bloqués dans des eaux peu profondes constituant ainsi pour les oiseaux et les caïmans une source de nourriture abondante. Outre une faune exubérante, le Pantanal offre également des paysages fascinants.

 

Vous aimerez:

  • Séjourner dans un lodge d´où vous pourrez vous promener à cheval, en canoë ou à pied.
  • Emprunter la Transpantaneira, route mythique qui constrairement à ce que son nom indique s´arrête au beau milieu du Pantanal et constitue aujourd´hui le meilleur lieu d´observation de la faune.
  • Poursuivre votre séjour dans la Chapada dos Guimarães, une région montagneuse au Nord de Cuiabá où vous vous baignerez dans les cascades.

 

Aux alentours

 

Chapada dos Guimarães

 

 

Brasilia - Le 21 avril 1960, jour anniversaire de la mort de Tiradentes (héros de l’Indépendance), Juscelino Kubitschek inaugure la nouvelle capitale fédérale du Brésil. Quatre ans plus tôt, il n’y avait rien sur ce plateau aride et désertique du Goiás, sorte de bout du monde à 1171 m d’altitude. Le transfert du siège de la capitale vers l’intérieur du pays est une vieille idée qui remonte à l’époque coloniale. Entre exigences stratégiques et nécessités d’intégration nationale, ce projet a été maintes fois évoqué mais ce n’est qu’en 1956 qu’il prendra corps sous l’impulsion de Kubitschek. Pour ce dernier, seule une architecture novatrice est susceptible de charger de signification le vieux rêve brésilien. Il fera donc appel à l’architecte Oscar Niemeyer pour conduire le projet. Le plan urbanistique de Lúcio Costa, qui doit servir de base aux constructions de Niemeyer, sera retenu. Au terme de quarante-trois mois de labeur ininterrompu, naîtra Brasilia, ville futuriste par excellence.